Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Vos médicaments et produits de santé, notre préoccupation.

Quand faut-il donner un médicament à un enfant ?

Les enfants sont souvent sujets à des affections bénignes qui peuvent entraîner par exemple de la fièvre, de la toux, de la congestion nasale ou des régurgitations. Ces symptômes ne doivent pas forcément être traités par des médicaments, sauf s’ils sont inquiétants. L’afmps vous propose quelques conseils pour vous aider à faire un bon usage des médicaments chez les enfants notamment dans les situations suivantes :

  • Votre enfant a de la fièvre ? (Brochure)
  • Votre enfant tousse ou a un rhume ? (Brochure)
  • Votre enfant régurgite ? (Brochure)

  • Découvrez la campagne : affiche - annonce

    Quelle que soit la situation, si l’état de santé de votre enfant vous inquiète, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

    Soyez toujours prudent et vigilant lorsque vous donnez un médicament
    à un enfant !

    Si votre enfant avale accidentellement un médicament, contactez immédiatement le Centre Antipoisons au +32 70 245 245. Un enfant n’est pas un adulte en miniature, il ne réagit pas et n’élimine pas les médicaments de la même façon que lui. Les risques de surdosage ou d’intoxication sont réels.

    Il est très important de faire preuve de la plus grande prudence lorsque vous donnez un médicament à un enfant, qu’il s’agisse d’un médicament sur prescription médicale ou pas.

    Les médecins, les pharmaciens, le Centre Antipoisons et les services d’urgences reçoivent régulièrement des appels concernant des problèmes de surdosage ou d’intoxication médicamenteuse chez des enfants. En effet, leur capacité de métabolisation et d’élimination des médicaments n’est pas encore complètement développée, ce qui peut modifier l’efficacité et la tolérance d’un médicament.

    Cas spécifique des médicaments contenant un faible pourcentage d’alcool (éthanol)

    Vérifiez toujours bien la composition du médicament avant de l’administrer à votre enfant. En effet, certains médicaments (sirop, solution par exemple) contiennent un faible pourcentage d’alcool (éthanol). Ces médicaments ne peuvent pas être utilisés chez les nouveau-nés ou les enfants de moins de deux ans. L’alcool peut aussi interagir avec d’autres médicaments. N’hésitez jamais à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

    Si donner un médicament à un enfant est nécessaire, à quoi devez-vous faire attention ?

    • Ne donnez jamais à votre enfant un médicament qui ne lui a pas été directement prescrit ou conseillé par votre médecin ou votre pharmacien.
    • N’utilisez jamais, sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien, un médicament destiné à un autre enfant ou pire un médicament destiné à un adulte.
    • Si votre enfant prend d’autres médicaments et/ou s’il a des allergies connues, signalez-le à votre médecin ou à votre pharmacien.
    • Avant de donner un médicament à votre enfant, informez-vous au sujet des contre-indications, des interactions, des effets indésirables possibles soit auprès de votre médecin ou de votre pharmacien, soit en lisant la notice.
    • Lisez toujours attentivement la notice, même si vous avez déjà donné le médicament auparavant.
    • Respectez scrupuleusement les doses prescrites par votre médecin ou recommandées dans la notice ou par votre pharmacien. Ces doses doivent être adaptées plus en fonction du poids de l’enfant que de son âge. Si un dispositif-doseur (cuillère, seringue, pipette, etc.) est fourni avec le médicament, utilisez-le.
    • Si vous avez la moindre hésitation, renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. Ils sont les plus qualifiés pour :
      • vous préciser comment (voie d’administration, dosage) et quand (moment de la prise) donner un médicament à votre enfant,
      • vous indiquer à quoi vous devez faire attention : précautions d’usage, interactions avec d’autres médicaments, influence de l’alimentation, effets indésirables, contre-indications d’autres médicaments.
    • Conservez toujours vos médicaments hors de la portée et de la vue des enfants, par exemple dans une armoire en hauteur et fermée à clé. Respectez toutefois les recommandations de conservation spécifiques à certains médicaments (par exemple conservation au frigo).
    • Si vous constatez un/des effet(s) indésirable(s), contactez votre médecin et/ou votre pharmacien. Il vous dira s’il faut continuer, adapter ou arrêter le traitement. Il pourra également notifier l’effet indésirable à la Division Vigilance de l’afmps, qui récolte et analyse les informations et prend des mesures correctrices si nécessaire.

    Comment donner un médicament à un enfant ?

    • Le goût de certains médicaments n’est pas toujours apprécié des enfants et, pour qu’ils les avalent, vous utilisez diverses astuces.
      Attention :
      • Avant de mélanger un médicament à des aliments, vérifiez d’abord si celui-ci peut l’être, et, si oui, ne le mélangez qu’à une petite quantité de nourriture afin de vous assurer que toute la dose du médicament sera avalée.
      • Avant d’écraser un comprimé ou d’ouvrir une gélule, lisez attentivement la notice et/ou demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. En effet, modifier la forme d’un médicament peut influencer sa tolérance et/ou son efficacité.
    • Pour les médicaments dont l’administration est plus complexe (les médicaments à inhaler par exemple), demandez également conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils pourront vous renseigner à propos des accessoires ou des astuces qui pourraient faciliter leur administration.